conservation et restauration de l’art ethnique et de l’archéologie

restauratieatelier

JOHAN JOOS

home        conservation        restauration        recherche        traitement        soclage        info

 

Conservation

peut être divisée en «conservation passive» et «conservation active».


La conservation passive comprend la préservation de l'objet en veillant sur le milieu le plus idéal. Il s'agit surtout de la lumière, de l'humidité de l’air et de la température. La pollution atmosphérique et le contact avec des substances agressives peuvent d’ailleurs contribuer à la pourriture.


En revanche, une conservation active consiste à agir sur l’objet afin de retarder ou de cesser son altération ou son dégradation.

Quelques exemples :


  1. traitement contre les vers à bois et/ou les moisissures

  2. consolidation (renforcement) de bois, de couches de peinture

  ou dégradation de poterie

  1. dessalage de poterie

  2. fixation des pigments

  3. refixation des éléments séparés

  4. nettoyage


1

1 / dégats causés par des termites

2 / peinture écaillée par la migration de sels

3 / “petites cratères": le rejet de matière par la migration de sels

4 / écaillement de la couche picturale

5 / poterie brisée

6 / dégats causés par les vers à bois

7 / moisissure

8 / dégats causés par les vers à bois

9 / nettoyage de céramique polychrome

2

3

4

5

6

7

8

9